Diplômé·e·s

ça se passe comment après le Master de Création littéraire du Havre ?

Voici des livres publiés par des diplôm-é-e-s – liste amenée à être complétée.

 

Dans la foulée de son diplôme en juin 2016, Lucie Desaubliaux publie La nuit sera belle en avril 2017 chez Actes Sud. Il s’agit du projet littéraire (suivi : Laure Limongi) qu’elle a mené pendant deux ans dans le cadre du Master. Il bénéficie d’un très bon accueil critique. Également plasticienne, Lucie Desaubliaux a réalisé, depuis, plusieurs expositions et, en janvier 2018, est en cours d’écriture de son deuxième roman.

Présentation du livre : Trois amis – Arek, Ivan, Todd C. Douglas – se préparent à veiller toute la nuit dans l’attente de l’aube qui les verra enfin partir pour l’expédition qu’ils concoctent de longue date… sans toutefois en avoir arrêté la destination. Car il s’agit d’abord de se donner du cœur à l’ouvrage, à grand renfort de thé, bière, vin et whisky – dans l’ordre et sans modération.
Au sein de leur trinité qui a érigé la procrastination en sagesse et en art de vivre, Arek cherche quoi faire, Ivan veut faire mais n’y arrive pas et Todd C. Douglas se complaît dans le non-faire. À eux trois, tandis que l’ivresse gagne et qu’ils essaient de soustraire leur existence à toute justification au bénéfice du désirable interstice au sein duquel les choses n’ont plus besoin d’exister mais seulement d’être possibles, ils explorent victorieusement l’oisiveté sous toutes ses formes.
Ne fait-on rien quand on ne produit rien ? Et qu’est-ce, au juste, que “faire” ? Comment agir sans produire ou chercher sans accomplir ? Ne peut-on vivre sans que le travail devienne la vie ? Comment dissocier l’idée d’oisiveté de celle de paresse ? Et qu’est-ce, au juste, que l’oisiveté ? Ne pas travailler ? Ne rien faire ? Pratiquer des activités qui ne sont pas le travail ? Une recherche sans certitude de trouver, est-ce un travail ?
À ces questions que se posent des personnages qui font beaucoup plus que ce qu’ils croient et beaucoup moins que ce qu’ils disent, La nuit sera belle imagine des réponses aussi profondes que jubilatoires.

 

Dans la foulée de son diplôme en juin 2016, Olivier El Khoury publie Surface de réparation en septembre 2017 chez Notabilia/éditions Noir sur blanc. Il s’agit du projet littéraire (suivi : Laure Limongi) qu’il a mené dans le cadre du Master. Ce premier roman est remarqué au sein de la rentrée littéraire et bénéficie tout particulièrement d’un engouement médiatique en Belgique.

Présentation du livre : Bleu et noir : les couleurs du club de foot de Bruges, dont la folle passion a été transmise dès sa naissance au narrateur par son père, comme une malédiction donnant à voir en toute chose une partie perdue d’avance. Naviguant entre espoirs et déceptions, entre les inquiétudes face à l’avenir d’un jeune homme aussi séduisant et brillant que paumé et maladroit – par ailleurs arabe par temps d’alerte au terrorisme –, et la chaleur des amitiés éternelles, les cuites au soleil, les voyages qui tournent au fiasco, les études qui n’ont de scientifiques que le nom, les jobs successifs et les amours catastrophiques, Olivier El Khoury construit ici une sorte de roman d’apprentissage en dix-sept tableaux où les situations, souvent très drôles, vont au fil du temps, comme des victoires et des défaites, offrir de nouvelles clefs de lecture à son héros ainsi qu’une vision restaurée de l’existence. Premier roman d’Olivier El Khoury, Surface de réparation est une quête d’équilibre dans un monde qui valse, portée par une voix d’une fraîcheur exaltante où s’entendent, déjà, l’humour et l’humanisme des plus grands écrivains.

 

Agnès Maupré avait déjà publié avant le Master de Création littéraire du Havre qu’elle a intégré afin de développer l’écriture au sein de sa double pratique de dessinatrice et d’écrivain. Son Tristan & Yseult, réalisé avec le dessinateur Singeon et publié chez Gallimard BD, est issu de son projet littéraire de diplôme (suivi : Laurence Mathey).

Présentation du livre : Un philtre d’amour, concocté par les doigts habiles d’une magicienne. Voilà qui cimenterait n’importe quel mariage. À condition que ce soit les époux qui le partagent, bien entendu. Sans quoi cet amour magique ne sèmerait que jalousie, amertume et désespoir. Une adaptation libre, moderne et jouissive du grand mythe littéraire.

 

 

Dans la foulée de son diplôme en juin 2017, Gabrielle Schaff publie Passé inaperçu aux éditions du Seuil dans la collection « Fiction & Cie », en janvier 2018. Il s’agit du projet littéraire (suivi année 1 : Nicole Caligaris, année 2 : Laure Limongi) qu’elle a mené dans le cadre du Master. Elle travaille en ce moment à des projets de documentaires ainsi qu’à son deuxième roman.

Présentation du livre : Fahd devait faire des repérages en Lorraine pour un film consacré aux chibanis, les retraités maghrébins venus travailler en France dans les années 1960. Or il s’est soudainement volatilisé. Disparu sans laisser d’adresse. Tout en préparant le tournage, la narratrice se lance à sa recherche dans cet Est désindustrialisé, en se saisissant des quelques traces disponibles : des photos, des films de famille, des témoignages de proches. Ce faisant, elle réveille l’histoire de ses propres grands-parents Malgré-nous, ces Alsaciens et Mosellans incorporés de force dans l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Qu’est-ce qui nous définit ? Quelle place pour ceux qui apparaissent comme des doubles perdants ? Et qui était réellement Fahd ?

 

Si vous souhaitez acquérir les livres de nos diplômé-e-s – voire d’enseignant-e-s du Master –, nous vous invitons à le faire auprès de votre libraire en allant le/la voir ou en passant par La librairie.com qui regroupe plus de 2500 libraires : les livres que vous achetez en ligne sont mis à disposition dans une librairie française partenaire ou sont livrés partout en France comme à l’étranger. À l’inverse d’Amazon, il s’agit d’une démarche collective et mutualiste de la librairie indépendante. Notre démarche de service public nous amène donc logiquement à vous donner ce conseil qui permet à toute la chaîne du livre de poursuivre une démarche de qualité respectueuse de tous et toutes les travailleurs et travailleuses, de l’écrivain au livreur. Sur notre page Facebook, nous avons mis des liens, pour chaque livre, vers les pages la librairie.com associées, à titre indicatif.

 

Par ailleurs, le secrétariat du Master assure la mise à jour de ce blog dédié aux actualités que les diplômé-e-s ou étudiant-e-s nous font connaître.

 

Comments are closed