Questions fréquentes

Faut-il impérativement avoir fait des études de lettres pour intégrer le Master de Création littéraire ?

Tous les parcours sont bienvenus dans la mesure où le candidat dispose au minimum d’un diplôme de licence ou d’un DNAP. Le dossier de candidature doit témoigner d’une pratique d’écriture en langue française et d’une intense curiosité littéraire. Le parcours contient des cours de littérature, il est donc indispensable de les aborder avec enthousiasme.

 

De quoi se compose le dossier de candidature ?

Se reporter à la page « candidatures » de ce site.

 

En quoi consiste la note d’intention du projet de création ?

La note d’intention présente le projet de création que vous souhaitez développer durant le Master. Elle doit décrire sa nature, ses thématiques, les directions d’écriture suivies, les recherches effectuées ou à effectuer… On peut mobiliser des références littéraires et artistiques. Ce peut être un projet déjà relativement précis ou des pistes de recherches détaillées. Longueur indicative : entre 2 et 6 pages.

 

Qu’est-ce que le texte de création ?

Il s’agit d’un extrait significatif de votre travail personnel. Ce peut-être soit un passage du projet de création que vous souhaitez développer, soit un autre texte de création. Tous les genres sont acceptés. L’ensemble des extraits devra faire entre 10 et 30 pages. Dans le cas d’œuvres déjà publiées, il est possible de les ajouter au dossier.

 

Est-ce qu’on doit impérativement présenter un projet à développer pendant deux ans ?

Développer un projet en deux ans permet de l’aborder avec toute l’exigence nécessaire. La soutenance de M1, sans jury (c’est l’enseignant référent qui note l’étudiant), permet alors de faire un point d’étape. Il arrive parfois qu’à l’issue du M1, l’étudiant ait fait le tour de son projet littéraire et souhaite en aborder un autre en M2. C’est une possibilité qui est discutée avec le professeur référent. En matière de création littéraire, chaque cas est traité selon sa spécificité.

 

Comment se déroule le suivi d’un projet littéraire ?

Chaque étudiant est suivi individuellement par un professeur référent, ce qui permet un travail régulier et personnalisé. Outre le projet littéraire, deux notes d’intention devront être réalisées pendant les deux années du Master. C’est une étape réflexive qui précise les enjeux littéraires et le parcours de création de chaque étudiant.

 

Est-il possible d’intégrer directement le Master 2 ?

C’est très rare, en raison des spécificités de la formation. Seuls les étudiants ayant déjà effectué un M1 de Création littéraire dans un autre établissement, français ou étranger, avec un projet littéraire déjà avancé en langue française, peuvent espérer intégrer en M2.

 

Combien d’étudiants sont sélectionnés ?

Environ 15 par an, en M1 – l’intégralité de la promotion, ou presque, poursuivant en M2.

 

Combien coûte l’inscription au Master ?

Le même prix qu’une inscription à un autre Master dans un établissement public français. Or, avec cette seule inscription, vous avez accès aux infrastructures et enseignements de l’école d’art et de l’université du Havre.

Veuillez vous renseigner auprès du secrétariat du Master pour plus d’informations à ce sujet (voir la page « contacts »).

 

Est-il possible de suivre cet enseignement dans le cadre de la formation continue ou d’un congé individuel de formation ?

Oui. N’hésitez pas à vous adresser au secrétariat pour toute question.

 

Est-il possible de suivre cet enseignement à distance ?

Non. En raison de la spécificité de la formation (nombreux ateliers, entretiens individuels, suivi personnalité, rencontres professionnalisantes…) et de l’importance des interactions entre étudiants, il est impossible de suivre cet enseignement à distance. Les étudiants emménagent au Havre pour la durée de l’aventure du Master.

 

Est-il possible d’assister aux cours en auditeur libre ?

Non, en raison des spécificités de la formation qui nécessite un suivi personnalisé.

 

Quelle est la différence entre l’option Lettres et l’option Création ?

L’option « Littérature française et écritures » est orientée vers la recherche et les métiers de l’enseignement. Elle propose une formation complète, à la fois théorique et méthodologique, en littérature française. Cette formation permet de réussir les concours de l’enseignement (Capes, Agrégation de Lettres modernes), de poursuivre une recherche en littérature française (doctorat), et également d’intégrer le monde de l’entreprise, avec des compétences rédactionnelles solides, une maîtrise du discours oral et un haut niveau de culture générale.

Les deux options étant très complémentaires (cours de tronc commun, passerelles entre les enseignements spécifiques), les étudiants de l’option « Lettres » suivent quelques ateliers d’écriture. Les échanges entre les étudiants des deux options sont nombreux et fructueux.

 

Quel est l’intérêt de la cohabilitation entre l’université et l’école d’art ?

Les étudiants du Master de Création littéraire du Havre profitent des atouts de ces deux institutions et ont accès à leurs infrastructures. Le profil des enseignants est également divers (enseignants de l’école d’art, enseignants de l’université avec différentes spécialités, écrivains, artistes…). Les étudiants ont la possibilité de réaliser des entretiens individuels avec tous les enseignants de l’école d’art, ce qui peut être très utile à leurs recherches et/ou leur ouvrir de nouveaux horizons. Cela permet donc d’adapter la formation aux besoins de chaque projet littéraire. Nous favorisons de surcroît les échanges entres étudiants de création littéraire, lettres, art et design graphique, ce qui donne lieu à des projets collaboratifs enrichissants.

Cette collaboration intense entre école d’art et université est unique en France.

 

Y a-t-il des rencontres professionnalisantes pendant le Master ?

Oui, elles sont nombreuses. Rencontres avec des écrivains, éditeurs, traducteurs, organisateurs d’événements littéraires et autres professionnels du livre (détails dans la rubrique « invités » de ce site). Une journée pour chaque promotion consacrée au statut social de l’écrivain et au contrat d’édition. Interventions régulières de l’Agence régionale du livre de Haute-Normandie. Visite au salon du livre de Paris. Participation à des festivals littéraires (Le Goût des Autres, Terres de Paroles…) et à des salons (MAD organisé par le CNEAI, par exemple…).

 

Est-il possible d’effectuer un stage ?

C’est une possibilité mais il convient d’en étudier la pertinence au regard du projet professionnel de chaque étudiant. L’idée étant que l’énergie dépensée pour le stage ne nuise pas au bon déroulement du projet littéraire. Cela se décide donc au cas par cas, dans un dialogue avec l’équipe pédagogique.

Dans le cadre d’un Master, le stage conventionné doit avoir une durée maximum de 6 mois. Suivi d’un rapport de stage, il peut remplacer l’un des workshops obligatoires. En raison du calendrier pédagogique du Master, les stages peuvent se dérouler entre les mois de mars et septembre – sachant que quatre workshops sont organisés entre février et mai (environ 10 jours) et que les soutenances requièrent une présence au Havre d’au moins une journée en juin. Plus précisément : pour les étudiants de M1, la date limite de fin de stage est le dernier jour du mois d’août. Pour les étudiants de M2, c’est le dernier jour du mois de septembre.

 

Combien d’heures de cours par semaine ?

Environ 16 heures de cours au premier semestre, réparties du lundi au jeudi afin de permettre aux étudiants salariés de disposer de leur vendredi. En création littéraire et littérature, les cours, séminaires et ateliers demandent une préparation soigneuse dont il ne faut pas négliger le volume horaire. Le second semestre est plus léger, majoritairement consacré aux workshops, afin de permettre aux étudiants d’écrire et développer leur projet littéraire. Il y a davantage de cours de workshops obligatoires en M1 qu’en M2, pour cette même raison. Les étudiants peuvent également suivre d’autres ateliers et workshops de l’école d’art en candidat libre, dans la mesure des places disponibles dans ces ateliers et workshops.

 

Est-ce que certaines formes d’écritures sont privilégiées ?

Nous accueillons toutes les formes d’écriture : roman, récit, poésie, nouvelles, théâtre, essai, narrative non fiction… ainsi que les formes hybrides, expérimentales, mobilisant la performance ou d’autres médiums artistiques.

 

Comment se déroule le diplôme ?

Le diplôme est organisé à la fin de l’année de M2. Un jury, composé d’enseignants du Master et de professionnels du monde du livre (éditeurs, écrivains, critiques littéraires, libraires…), évalue les projets littéraires des étudiants, à l’issue de leurs soutenances.

 

Quels sont les débouchés ?

Tous les métiers impliquant une bonne maîtrise de l’écrit, ils sont nombreux. Plus spécifiquement :

– les métiers de la création littéraire (écrivain, biographe, rewriter, artiste multimédia, auteur conseil…) ;

– l’enseignement et la recherche (à travers la poursuite d’un doctorat) ;

– les métiers de l’édition (qui nécessitent, selon les postes visés, une formation additionnelle, plus technique) ;

– les métiers du journalisme (qui peuvent nécessiter un complément de formation) ;

– l’animation d’ateliers d’écriture ;

– les métiers de la traduction peuvent-être enrichis par une formation en création littéraire ;

– la communication sur différents supports (rédacteur web, chargé de mission, community manager…) ;

– la publicité (concepteur-rédacteur, marketing…)…

L’équipe pédagogique du Master au sein de laquelle interviennent des professionnels du livre, s’attache à fournir un conseil personnalisé à chaque étudiant animé d’un projet professionnel.

La formation, créée en 2012, est trop récente pour que nous puissions faire des statistiques mais certains de nos anciens étudiants sont déjà publiés à compte d’éditeur ou en train de l’être, en revues, invités à des lectures et performances, des expositions, ont gagné des concours littéraires, débuté une aventure éditoriale… La page « Actualité des étudiants et anciens étudiants du Master de Création littéraire du Havre » ainsi que notre page Facebook vous donnent régulièrement des nouvelles à ce sujet.

 

Le Master de création littéraire forme-t-il à l’animation d’ateliers d’écriture ?

Ce n’est pas le but explicite, mais il est évident que suivre différents ateliers d’écriture pendant deux ans ainsi que des workshops et Master Class (majoritairement dirigés par des écrivains expérimentés) offre une expérience riche en la matière. Certains de nos diplômés sont ainsi, en effet, animateurs d’atelier d’écriture tout en poursuivant leur pratique personnelle.

 

Quel est le niveau de français requis ?

Un test de rédaction en français est envoyé aux candidats étrangers dont le français n’est pas la langue maternelle.

 

Peut-on rencontrer l’équipe pédagogique en amont ?

L’école d’art et l’université du Havre organisent chacune une journée porte ouverte chaque année. Vous en trouverez les détails sur les sites de chacune des institutions. En 2017, la journée « portes ouvertes » de l’école d’art aura lieu samedi 4 février de 10 à 18 h. Vous y découvrirez des travaux des étudiants à travers éditions, lectures et performances, et pourrez converser avec étudiants ou enseignants. Il sera également possible de visiter tous les ateliers de l’école – qui sont ouverts aux étudiants du Master.

Les étudiants de M2 ainsi que quelques enseignants sont également présents au salon du livre de Paris chaque année.

En dehors de ces moments privilégiés, en raison des nombreuses sollicitations et du grand nombre de dossiers de candidatures reçus, il nous est impossible de proposer des entretiens.

 

Comment contacter des étudiants du Master ?

La page Facebook du Master est animée par des enseignants mais très suivie par les étudiants de la formation. Vous pouvez donc y laisser un message public afin d’entrer en contact avec des étudiants.

Comments are closed